Le coin des avis

L’enfant des sortilèges – Ulrich Stalker

Bonjour à tous,

Je vous retrouve en ce dimanche pour une nouvelle chronique sur un roman qui m’a été envoyé par les éditions Librinova. Il s’agit de l’enfant des sortilèges, d’Ulrich Stalker

Date de sortie : 09 mai 2017

enfantdessortilèges


Résumé

L’éducation n’épargne pas les hommes de changer de trajectoire ! Quand Mathieu délaisse les livres et la musique pour se consacrer à la médecine, ne renonce-t-il pas à ses rêves ? C’est d’un sacrifice que l’homme devient homme. Que va devenir son ami Marc-Antoine qui n’excelle pas dans la musique ? Ne risque-t-il pas de se brûler les ailes ? Pourquoi sa professeur de français Aude Clermont représente-t-elle aux yeux de Mathieu l’illumination balzacienne ? Lors d’un dîner avec Audrey, il ignore que l’étudiante désire s’affranchir de son éducation parentale. Le soir où il fête son baccalauréat, pourquoi n’a-t-il pas séduit Cécile ? À vingt-six ans, il devient médecin généraliste… Quand il ausculte et rédige les ordonnances, il découvre des vies. L’artiste peintre Bernard Morin va-t-il exposer dans des galeries ? Le fils d’une patiente va-t-il lire Alexandre Dumas ? Comment un communiste renie-t-il ses idéaux ? Né à Nantes, Ulrich Stalker explore la vie de ses personnages. Il n’hésite pas à bousculer les paradigmes du XXe siècle. Certains romans interrogent leur époque. Il souhaite qu’il soit source de réflexion.

Mon avis

Ce roman nous décrit la vie de Mathieu, aîné d’une petite famille de bourgeois des années 50, où tout va bien. S’en est même inquiétant de se dire que tout peut aller aussi bien dans une famille !

Au fil des pages, on observe Mathieu chercher sa voie, grandir, évoluer, apprendre de la vie, de ses bonheurs et de ses échecs, de ses rencontres et de ses loisirs. L’auteur nous partage les rêves de son personnage, qui voit son avenir dans les livres, mais aussi ses amis et ses rencontres, surtout lorsqu’il devient médecin et qu’il est amené à côtoyer toutes sortes de patients dans divers lieux.

Lorsqu’on quitte le personnage à la fin du livre, on a l’impression d’avoir assister à la métamorphose d’un homme, passé de chenille à papillon, pleinement heureux et accompli.

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce roman, pourtant court, parce que j’ai eu vraiment beaucoup de mal à entrer dedans. Je n’ai pas vraiment su apprécier le style d’écriture de l’auteur, et j’ai dû souvent relire des passages pour bien comprendre ce qu’il avait voulu dire, ce qu’il voulait nous faire comprendre, où il voulait en venir.

Au final, je suis très partagée sur mon avis sur ce roman. Il n’y a pas de rebondissement, j’ai même eu la sensation de m’ennuyer à certains moments. Et pourtant à la fin de la lecture, j’ai eu un sentiment de bien-être, de lecture zen. Comme si j’étais aussi satisfaite que Mathieu d’avoir accompli ce chemin de vie.

 

Ma note

 

2-point

N’ayant pas du tout accroché à cette lecture, mais pour la multitude d’impression qu’elle m’a faite, je lui attribue la note de 2 points.

Mes conseils

Si vous aimez les romans plutôt autobiographique, avec une sorte d’introspection sur les personnages, je vous recommande cette lecture !

 

Très bonne fin de semaine à vous tous ! 

 

signature

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s